• You are here:

ÉVALUATION DES ALÉAS CÔTIERS, VULNERABILITÉ ET RISQUE POUR LA CÔTE D'OMAN

L'évaluation des aléas côtiers, de la vulnérabilité et des risques pour la côte d'Oman, réalisée par l'Institut Hydraulique de l’environnement de l'Université de Cantabrie (IHC) couvre deux résolutions différentes: 1) l'évaluation globale des risques le long de la côte d'Oman. 2) l'évaluation du risque détaillé pour 9 villes (Sohar, Wudam, Sawadi, Mascate, Quriyat, Sur, Masirah, Al Duqm, et Salalah).  


 

L'objectif principal est le développement du Système d'évaluation des risques multi-menaces (MHRAS) répondant à DEUX risques spécifiques: les tsunamis et les ondes de tempête. Le MHRAS fournira:

1. La base de données des scénarios pour alimenter le système d'alerte précoce multi-menace que le gouvernement d'Oman met actuellement en œuvre soutenu par la COI-UNESCO pour la protection de la population et des biens lors d'un événement.

2. Des cartes de danger, vulnérabilité et risque de tsunami et des ondes de tempête, les outils de base pour élaborer une planification sûre pour le territoire et la gestion du littoral; y compris un atlas des mesures d'atténuation des risques.

Outre la plateforme MHRAS, le travail effectué par IHC comprend deux composants additionnels, le premier d'entre eux étant le développement d'un ensemble d'outils de prévision saisonnier et de court terme pour le climat maritime régulier et les cyclones tropicaux. Le transfert de technologies est un autre élément important du projet. Afin de former plusieurs membres du service météorologique d'Oman dans les modèles numériques et les méthodes de travail développées par IHC,  l’évaluation de la menace, la vulnérabilité et les risques, un ensemble d'ateliers ont été inclus dans le cadre du projet.

Deuxième atelier sur les procédures opérationnelles normales pour les systèmes d'alerte rapide aux tsunamis, du Système national d'alerte précoce multi menaces d'Oman

La Direction générale de la météorologie et de navigation aérienne / Autorité publique pour l'aviation civile d'Oman (DGMAN / PACA), en collaboration avec la COI de l'UNESCO a tenu le deuxième atelier de SOP Juin 8-9 2014. Le second Atelier de Procédure opérationnelles normales (SOP par son acronyme en anglais) a réuni 43 participants de différents responsables gouvernementales impliqués dans le système national d'alertes multirisques (NMHEWS) que le Sultanat d' Oman développe. Le deuxième atelier de SOP a été officiellement inauguré sous les auspices de M. Abdul Rahim al Harmi, le président du Comité national de pilotage du NMHEWS et le contact national tsunami du Groupe intergouvernemental de coordination du Système d'alerte aux tsunamis et de mitigation dans l'océan Indien (GIC/IOTWS), pour le Sultanat d'Oman.Opening of the 2nd SOP Workshop for the Oman National Multi-Hazard Early Warning System, 8-9 June 2014, Muscat - Oman Photo by Mr. Ibrahim al Barsdi of DGMAN, Oman

Le premier jour de l'atelier, le Dr. Juma al Maskari ; Sous-Directeur général de la météorologie de la PACA et le président du Comité technique de NMHEWS, a résumé, dans son discours d'ouverture, les résultats du premier atelier de SOP en Octobre 2013. Il a informé que la phase 1 du développement de NMHEWS en est au stade final, et l'inauguration du système est prévue en Mars 2015, suivi par une conférence internationale sur les tsunamis et la dixième réunion du GIC/IOTWS. Les représentants de la DGMAN ont présenté les progrès du développement des NMHEWS, le plan d'action, et l'état de l'élaboration des SOP. Le chef du secrétariat du GIC/IOTWS, Mr. Tony Elliott a présenté le Système d'alerte et d'atténuation aux tsunamis dans l'océan Indien (IOTWS) ainsi que les Prestataires régionaux de services relatifs aux tsunamis (RTSPS par son acronyme en anglais). Il a aussi présenté sur les SOP pour les Centres d'alerte aux tsunamis. Le chef du Centre d'information sur les tsunamis de l'océan Indien (IOTIC), M. Ardito Kodijat, a fait une présentation sur les services fournis par IOTIC. Le deuxième jour de l'atelier, Ardito Kodijat a fait un exposé sur la préparation communautaire en mettant l'accent sur la planification de l'évacuation. Les Principes de l'alerte rapide intégrée face aux tsunamis et les outils d'aide à la décision pour l'alerte aux tsunamis (en anglais, les « Decision Support Tools ») ont été présentés par le coordonnateur de la COI de l'UNESCO pour le projet NMHEWS, le Dr Fauzi.
Durant la deuxième partie de la 2e journée, les participants ont été divisés en 7 groupes, afin de faire des exercices sur le développement des SOP pour l'intervention d'urgence en cas de tsunami en utilisant les outils de modèle de ligne de temps. Chaque groupe a ensuite été invité à présenter leurs SOP aux autres groups.
A la clôture de l'atelier, les participants ont convenu de continuer à travailler sur leurs Procédure opérationnelles normales et de préparer leur intégration dans l'objectif national de réduction du risque de tsunami, surtout compte tenu du calendrier d'achèvement de MNMHEWS courant Mars 2015.

Preparing for NEAMWave14 tsunami exercise

The next tsunami exercise for the North-Eastern Atlantic, Mediterranean and connected seas will be held on 28-30 October 2014.

NEAMWave14 will involve the simulation of the assessment of a tsunami, based on an earthquake-driven scenario followed by alert message dissemination by CTWPs (Phase A) and continued with the simulation of the TWFP/NTWCs’ and CPAs’ actions (Phase B), as soon as the message produced in Phase A has been received. In addition as soon as the message produced in Phase A has been received by the European Commission Emergency Response and Coordination Centre (ERCC) the simulation continues at international level with the activation of the Union Civil Protection Mechanism (Phase C) for international assistance.

 

 

In order to prepare for the exercise a worksho has been organized on 10 June 2014 in Brussels by the IOC with the European Commission Directorate General Humanitarian Aid and Civil Protection (EC DG ECHO). The workshop had the main objective to present NEAMWave14 objectives and procedures to the Civil Protection Authorities of the NEAM region. Moreover, it was the occasion for the DG ECHO to present the activities of the ERCC to the NEAM community. NEAMWave14 will also help to strengthen the collaboration between them and IOC on tsunami preparedness. Moreover information on the ERCC can be found on their website:

http://erccportal.jrc.ec.europa.eu/About-ERCC

For more information on NEAMWave14:

http://neamtic.ioc-unesco.org/index.php/neamwave14

Cours de sécurité Tsunami pour le tourisme, les hôtels et les agents de sécurité en République Dominicaine.

altDu 29 au 31 juillet 2013 la Fondation mondiale pour la démocratie et le développement (FUNGLODE) de la République Dominicaine a accueilli le premier cours de sécurité tsunami concernant le tourisme, l’industrie hôtelière et les entreprises de sécurité. Quarante personnes ont participe à cet événement qui a été organisé par l'Institut Global de Hautes études en Sciences Sociales à Saint Domingue. L'objectif étant de fournir au tourisme et au secteur hôtelier des bases de connaissances sur les tsunamis, les protocoles nationaux de réponse et les éléments de préparation et de réponse aux tsunamis. Le cours comprenait des conférences ainsi que des exercices pratiques, tels que la conception de plans et la réponse aux tsunamis d’origine locale et régionale. Josefina Reynoso de la FUNGLODE et le General Luis Luna Paulino, President de la Commission Nationale d’Urgences a souligné que même si les tsunamis sont peu fréquents, l'impact pourrait être dévastateur d’ou le devoir de se préparer pour un tel événement sur la durée. La République Dominicaine a été touchée par des tsunamis locaux et distants. En 1946 deux tsunamis ont été reportés causant la mort de 1800 personnes sur la cote nord. Actuellement, le pays recoit 4 millions de visiteurs par an, 1.5 desquels sont des citoyens Américains. Ceux ci sont principalement attirés par les plages paradisiaques ou les infrastructures hôtelières sont concentrées. Le Programme d’Alertes aux Tsunamis dans les Caraïbes (CTWP) du Service météorologique national des États-Unis, le Réseau Sismique de Puerto Rico (PRSN) ainsi que le Programme Tsunami de la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO ont développé et programmé le cours avec les experts locaux et les partis prenants de la Défense Civile, du Bureau National de météorologie, l’Université Autonome de Saint Domingue, du Ministère de l’Environnement et la Global Matrix Corporation. Ayant eu des reactions positives, la FUNGLODE a déjà demandé au CTWP, a l'UNESCO et au PRSN pour aider à co-organiser des cours supplémentaires pendant l'été 2014 avec des prestations dans les zones touristiques clés. Le programme et le matériel utilisé pour ce cours pourraient également servir de base pour d'autres formations dans le secteur du tourisme.

PTWS Amérique du Sud: Lancement du Protocole régional d'alerte aux tsunamis et sa plate-forme virtuelle.

27 feb 2010 chile tsunami feld measurements south of tirua brown area was flooded ricardo norambuenaAfin de renforcer l'interconnexion efficiente et efficace entre les quatre systèmes d'alerte qui composent la région du Pacifique Sud-Est, l'UNESCO, en coordination avec la Commission permanente du Pacifique Sud (CPPS), la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO et les systèmes nationaux d'alerte aux tsunamis du Chili, la Colombie, l'Équateur et le Pérou, a favorisé l'élaboration du document «Procédures opérationnelles normales pour les communications d'alerte précoces aux tsunamis dans le Pacifique Sud-Est".

Le document a été préparé avec le soutien du septième plan d'action du programme de préparation aux catastrophes (DIPECHO) pour l'Amérique du Sud de l'Office sud-américain de la Direction générale de l’aide humanitaire et de la protection civile de la Communauté européenne (DG-ECHO).

Cette initiative visait à renforcer les systèmes nationaux d'alerte précoces aux tsunamis afin de générer un système régional grâce à des stratégies communes et des procédures normales aux niveaux régional, national et local. Le document a été préparé avec la contribution des institutions nationales faisant partie des systèmes d'alerte aux tsunamis, tels que les instituts océanographiques, les services sismologiques et les départements nationaux de gestion des risques de catastrophe.

La plate-forme virtuelle du système d’alerte précoce aux tsunamis régional est un outil qui a deux objectifs. Le premier est d'agir comme une plate-forme d’échange d'informations techniques et éducationnelles concernant les tsunamis dans le Pacifique Sud-Est. Le deuxième objectif est de construire un espace virtuel pour les communications entre les autorités responsables des systèmes d'alerte aux tsunamis dans chacun des quatre pays, en utilisant le Protocole de communication régional comme un guide.

La CPPS a développé la plate-forme virtuelle du système régional, et il sera chargé d'accueillir et de garder cette plate-forme en ligne et à jour. Au même temps, il fera en sorte que la plate-forme soit disponible pour les exercices de communication liés au Protocole, qui seront effectués par le coordonnateur régional du Système d'alerte précoce aux tsunamis du Pacifique Sud-Est.

 

 http://www.plataforma-tsunamis-pse.info/

La réunion dans les Caraïbes sur les Tsunamis et autres risques côtiers reconnaît l'augmentation des capacités régionales.

La 8ème session du Groupe intergouvernemental de coordination du système d'alerte aux tsunamis et autres risques côtiers dans la mer des Caraïbes et les régions adjacentes (GIC / CARIBE-EWS-VIII) s'est tenue à Port d'Espagne, Trinité-et-Tobago, du 29 Avril au 1 Mai 2013, organisée par le ministère de la Sécurité nationale à travers son Bureau de gestion et de la préparation aux catastrophes (ODPM). 56 participants ont assisté à la réunion, venus de 18 pays des Caraïbes et quatre organisations observatrices (Programme des Nations Unies pour le développement - PNUD, l'Agence caraïbe de gestion d'urgence des catastrophes - CDEMA, Réseau Sismique de Puerto Rico - PRSN et l'Université des Indes Occidentales: Centre de recherche sismique - SRC). La session a reconnu l'augmentation des capacités régionales pour la coordination des tsunamis, d'alerte et de surveillance, et l'augmentation à 94% des contacts nationaux et des points focaux d'alerte qui ont été désignés ainsi que l'accomplissement de 85% du réseau sismique et 44% des plans de réseaux de niveau de la mer. Le Centre d'information sur les tsunamis des caraïbes nouvellement créé (CTIC), tenu par le Département de la gestion des urgences (DEM) du gouvernement de la Barbade a été chargé de tenir au moins deux formations de Procédure opérationnelles normales (SOP) au cours de l'année 2013. Les États membres ont exhorté à nouveau les Etats-Unis de poursuivre son approche progressive vers l'établissement d'un Centre d'alerte aux tsunamis dans les Caraïbes à Mayagüez, Puerto Rico. L'évaluation de l'exercice « CARIBE WAVE 13 » a démontré l'utilité de ces exercices et l'intérêt des États membres à tester davantage les produits PTWC améliorés pour la région. En conséquence, l'assemblée plénière a décidé de tenir des exercices annuels « CARIBE WAVE» et de tester régulièrement la préparation aux tsunamis dans les Caraïbes, le prochain étant prévu le 26 Mars 2014. La Session IX doit être accueillie par le Gouvernement des îles Vierges américaines sur l'île de St. Thomas, en mai 2014.

Hosted by:
UNESCO/IOC Project Office for IODE Oostende, Belgium
© 2014 IOC/UNESCO
1 rue Miollis, 75732 Paris Cedex 15, France | Tel: +33 1 45 68 39 84 | Fax: +33 1 45 68 58 12